Devenez producteur d'électricité sans apport

installateur national

Rentabilité : 10% par an

Revenus garantis 20 ans par EDF

Crédit d'impôt de 8000 €uros et +

Revenu net d'impôt sous 3000 Kwc

Amortissement sur moins de 10 ans

Simplicité du fonctionnement et suivi

Conseil : parcourir les aides sur le formulaire d'étude pour découvrir notre approche pratique, et le résumé sur notre plaquette PDF.

L'énergie solaire pour créer du pouvoir d'achat :

Produit idéal de rente pour particuliers souhaitant s'assurer un revenu complémentaire sans risque et régulier avec de hautes performances tout en favorisant l'écologie.

Cette nouvelle génération de placement répond à l'attente actuelle de produits favorables aux énergies renouvelables. Elle est aussi conçue pour pouvoir s'associer à des produits immobiliers avec récupération de TVA, amortissement 100% du prix et déduction des charges et intérêts d'emprunt.

Nous avons pris le parti de ne proposer que des solutions avec revente intégrale du courant produit à EDF, le conditions de rachat d'EDF étant très avantageuses pour le particulier qui s'équipe (0.60 c€ le KWc produit).

Produits financiers

Les énergies renouvelables sont aussi à considérer comme des placements financiers.
Bénéficez ainsi de produits financiers offrant des rendements élevés tout en oeuvrant pour la protection de notre environnement.
Valorisez votre épargne et soyez fiers de vos placements.

 

Un choix entièrement d'actualité !

Environnement, Finance et Energie solaire : de nouvelles mesures pour simplifier son développement auprès des particuliers.

Le 22 décembre 2009, le Parlement adoptait une nouvelle mesure de simplification administrative et fiscale pour les particuliers utilisant de l'énergie solaire récoltée par des panneaux photovoltaïques.

La loi de finances rectificatives pour 2008 prévoit que le produit de la vente d'électricité photovoltaïque sera désormais exonéré d'impôt sur le revenu, lorsque la puissance des panneaux photovoltaïques n'excède pas 3 kilowatts-crête (soit environ 30 m2 de panneaux).
Cette mesure sera applicable dès la déclaration de revenus de 2008. Ainsi, les particuliers équipés de panneaux photovoltaïques d'une capacité inférieure à 3 kilowatts-crête seront désormais exonérés de toute démarche fiscale.
La vente d'énergie constituant un acte de commerce, ceux qui ont installé des panneaux photovoltaïques sont en principe considérés comme exerçant une activité commerciale. Ils devaient donc jusqu'ici être imposés sur les bénéfices provenant de la revente d'électricité et étaient soumis à des obligations fiscales et comptables.
Ces nouvelles mesures devraient mettre fin à ce régime, apparu comme un frein au développement de l'énergie photovoltaïque lors du Grenelle
Le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire prévoit également une réduction du nombre de démarches administratives : à court terme, seules deux démarches seront nécessaires, contre cinq actuellement.

« Grâce au Grenelle Environnement, nous avons pu, de manière très concrète et opérationnelle, identifier tous les freins au développement des énergies renouvelables. Et maintenant, nous les faisons sauter un à un. Car si nous voulons réussir la transition énergétique de notre pays, il faut que tous les Français puissent devenir des acteurs de cette transition, en améliorant l'isolation de leur logement ou en produisant de l'énergie renouvelable. Et pour cela, il faut leur faciliter la vie. », a déclaré Jean-Louis Borloo.

 

Fonctionnement des Panneaux Solaires Photovoltaïques

Pour une électricité sans déchets ni rejets polluants : producteur d'énergie renouvelable par excellence, un panneau photovoltaïque ne génère aucun déchet de fonctionnement, et sa durée de vie est supérieure à 30 ans.

le principe d’une installation photovoltaïque.

Des capteurs en silicium situés dans les panneaux solaires photovoltaïques convertissent la lumière en électricité.
Les panneaux sont constitués d’un ensemble de cellules photovoltaïques reliées entre elles électriquement.

Le panneau photovoltaïque permet la production d'électricité à partir de la lumière solaire. Cette conversion est réalisée grâce à des cellules photovoltaïques. Une cellule est une fine tranche de silicium recouverte d’un maillage métallique permettant de transporter le courant produit. Un panneau est formé de cellules photovoltaïques assemblées entre deux plaques de verre. Protégé et isolé par un verre solaire trempé thermiquement très résistant ainsi qu’un cadre en aluminium anodisé, le panneau solaire est un produit très solide et fiable qui possède une durée de vie estimée de 35 à 40 ans.

L'installation comprend :
1 - Panneaux photovoltaïques
2 - Onduleur
3 - Compteur d’alimentation électrique.
4 - Compteur de référence

Le rendement d’une installation.

 
93% 93% 93% 93% 93%
30° 90% 96% 100% 96% 90%
45° 84% 90% 96% 92% 84%
60° 78% 88% 91% 88% 78%
90° 55% 66% 68% 66% 55%

Ci-dessus les facteurs de correction du gisement solaire, selon une inclinaison et une orientation donnée. Pour une installation située en France métropolitaine

La rentabilité du panneau photovoltaïque se calcule en fonction de plusieurs critères. Le rendement de votre installation  photovoltaique dépendra donc de :

- l’inclinaison donnée au panneau, ou selon la pente de la toiture
- l’orientation choisie et possible en fonction de l’orientation de la toiture
- les données d’ensoleillement de la région et les conditions météorologiques.
- la présence ou non de zones d’ombres sur les panneaux.
- les caractéristiques des panneaux, de l’onduleur et des câbles électriques

Nous prenons en compte de façon très précise tous ces paramètres pour vous réaliser une étude réelle et transparente sur les bénéfices de votre installation.

La technologie photovoltaïque permet de produire son électricité à partir de quelques mètres carrés de panneaux solaires et de vendre sa production à un tarif préférentiel. Chaque année la totalité de l’énergie produite est facturée à votre fournisseur (EDF, Régie, Coopérative).

Le générateur photovoltaïque est composé de 4 éléments principaux :

  Production de courant électrique grâce aux panneaux solaires photovoltaïques : les capteurs solaires, intégrés à la toiture, absorbent les rayons du soleil et les transforment en électricité (courant continu). Pour une meilleure intégration architecturale, il est également possible de choisir des tuiles photovoltaïques.

Intégration des panneaux solaires photovoltaïques à la toiture :

En intégrant vos panneaux solaires photovoltaïques au bâtiment, EDF s’engage à racheter le kW 0.60 c€. Votre retour sur investissement est par conséquent nettement supérieur.
En effet, lorsque les panneaux solaires sont posés sur la toiture c’est-à-dire en surimposition, EDF n’achète que 0.32 c€ par kW produit.

Malgré un investissement un peu plus important pour l’intégration, cette solution est la plus rentable à moyen terme. Cette technique de pose est également plus esthétique car la surface du toit reste plane et de même niveau.

 Protection de l'installation (parafoudre et disjoncteur)

La foudre ne peut pas détruire une installation solaire car une installation solaire n’attire pas la foudre. Par précaution, nous installons systématiquement un coffret de protection avec un système parafoudre qui protège votre installation contre les surtensions provoquées par la foudre.

  L’onduleur convertit le courant continu produit par les modules photovoltaïques en courant alternatif, identique à celui distribué par le réseau. Ce courant est compatible à la consommation ou à la vente en l’injectant dans le réseau de distribution. Ainsi, vous pouvez revendre votre électricité dans un courant conforme à celui du réseau ERDF.

L’onduleur de votre installation solaire photovoltaïque doit être si possible installé dans un endroit frais. Des combles ou une cave avec des températures fraîches sont préférables, car la chaleur lui est nuisible.

 En option : suivi journalier de la production et détection d'éventuelle anomalie de production.

 Le compteur de vente connecte le système au réseau électrique de distributions par un câblage électrique, et permet de comptabilisez votre production.

Le nouveau compteur est installé lors du raccordement par le fournisseur d’électricité, il servira à injecter l’électricité photovoltaïque produite dans le réseau.

Câblage : L’ensemble de l’installation est relié par l’intermédiaire de câbles spécifiques (protection UV,…) dont le dimensionnement assurera le bon fonctionnement de l'installation.

  Vous vendez cette électricité 0,60 c€ / kWh à EDF, soit 6 fois plus cher que le prix auquel vous achetez votre électricité.

 

Le principe de revente

Afin de développer les énergies renouvelables, la France a décidé de subventionner le rachat de l’électricité produite par des sources d’énergie non polluantes.

Lorsque vous installez des panneaux photovoltaïques sur votre toiture, EDF a l’obligation de racheter l’électricité produite par votre installation solaire à un tarif garanti par l’Etat pendant 20 ans.

En 2009, celui-ci est de 60cts € du kWh produit, soit environ 2100 € par an pour une installation de 25m² située dans une zone géographique moyennement ensoleillée. Ce tarif, indexé chaque année sur le coût de la vie, permet de garantir un revenu régulier pendant 20 ans.

L’énergie solaire est une énergie propre, inépuisable, silencieuse et gratuite pour tous.

Vous pouvez  profiter et rentabiliser cette énergie, avec des panneaux solaires photovoltaïques que nous installons sur votre toit et qui utilisent la lumière du soleil pour produire de l’électricité.

L’amortissement :

L’énergie photovoltaïque doit être considérée comme un investissement financier. Plus la surface de panneaux solaires est importante, plus la production est élevée et donc la rente qui en est déduite. En moyenne le retour sur investissement est de 8 à 10 ans.

kilowatt-crête : La puissance-crête d’une installation photovoltaïque (exprimée en kWc) est la puissance maximale (capteurs bien orientés, bien inclinés, sans ombrage) qu’elle peut produire sous un ensoleillement donné. Dix mètres carrés de modules courants développent une puissance-crête d’un kilowatt, soit environ une énergie de 900 kWh dans le nord et de 1 200 kWh à Nice, par an

 

Les types d'équipements photovoltaïques

Les modules solaires ont été dans un premier temps utilisés pour alimenter des satellites en orbite, puis des équipements électriques dans des sites isolés ou sur des bateaux ou véhicules. Une baisse des coûts de production a ensuite élargi le champ d'application de l'énergie photovoltaïque à la production d'électricité sur les réseaux électriques.

Cette illustration permet de comparer le rendement énergétique de modules disposés sur différentes surfaces d'habitation

Il existe trois technologies différentes de fabrication des modules solaires photovoltaïques :

- Les modules solaires Monocristallins : Ils possèdent un meilleur rendement au m², et sont essentiellement utilisés lorsque les espaces sont restreints. Le coût plus onéreux qu'une autre installation de même puissance, contrarie le développement de cette technologie.

- Les modules solaires Polycristallins: Actuellement c'est le meilleur rapport qualité/prix et les plus utilisés. Ils ont un bon rendement et une bonne durée de vie (plus de 35 ans), et en plus ils peuvent être fabriqués à partir de déchets de l'électronique.

- Les modules solaires Amorphes: Ces modules auront un bon avenir car il peuvent être souples et ont une meilleure production par faible lumière. Le silicium amorphe possède un rendement divisé par deux par rapport à celui du cristallin, ce qui nécessite plus de surface pour la même puissance installée. Toutefois, le prix au m² installé est plus faible que pour des panneaux solaires composés de cellules

Les modules au silicium cristallin, les plus répandus, peuvent avoir une durée de vie d’une trentaine d’année (normes NF-CEI 61215 / silicium cristallin, et NF-CEI 61646 / couches minces).
Les onduleurs récents sont eux aussi très fiables et ont une durée de vie importante.

 

La technique :

L’effet photovoltaïque a été découvert par Antoine Becquerel en 1839. Il est le produit du choc des photons de la lumière sur un matériau semi-conducteur qui transmet leur énergie aux électrons qui génèrent une tension électrique.

Les cellules photovoltaïques produisent du courant continu à partir du rayonnement solaire, qui peut aussi être utilisé pour alimenter un appareil ou recharger une batterie. De nombreuses calculatrices de poche utilisent l'énergie photovoltaïque.

Influence de l'ensoleillement :

Sur terre, l'énergie solaire moyenne en pleine exposition reçue par m² de panneaux exposés en plein soleil est de 1 kW, alors que dans l'espace la constante solaire est de 1,367 kW/m². Malgré son nom la constante solaire n'est pas vraiment constante puisque l'activité solaire n'est pas elle-même constante.

Les pertes occasionnées lors de la traversée de l'atmosphère par la lumière est telle que l'énergie qui arrive au sol sur terre est plus faible et de l'ordre moyen de 1 kW/m² au midi vrai. C'est cette valeur qui est communément retenue pour les calculs. En laboratoire pour déterminer le rendement d'une cellule ou d'un panneau solaire, une source d'énergie solaire artificielle de 1 kW/m² est également utilisée. Au final, l'énergie qui arrive au sol dépend de l'inclinaison du soleil donc de l'épaisseur de l'atmosphère à traverser et de sa nébulosité.

Alors que cette question peut être étudiée plus en détail sur le site de l'Institut de l'énergie solaire (INES), le nombre d'heures d'équivalent plein soleil concerne plus particulièrement le producteur d'électricité photovoltaïque.

En effet, un panneau solaire n'est qu'exceptionnellement exactement face au soleil puisque la terre tourne sans arrêt et que l'inclinaison du soleil par rapport au panneau évolue en permanence. Au cours d'une journée sans nuage la production électrique du panneau varie également en permanence en fonction de la position du soleil et n'est jamais à son maximum sauf au bref passage du plein midi. La production en fin de journée est donc une somme de productions partielles. Par temps couvert, donc en l'absence de soleil, la luminosité ambiante, alors que le soleil est caché, permet quand même une toute petite production électrique, et ces petites productions additionnées finissent par faire des kWh. En fin d'année à partir du total de la production électrique on obtient le nombre d'heures d'équivalent plein soleil de l'année qui n'a rien à voir avec le nombre d'heures d'ensoleillement au sens météo.

Le nombre d'heures d'ensoleillement vu par les services météo ou les climatologues n'est pas de la même nature. Soit il y a du soleil soit il n'y en a pas2. On constate que Rouen est située sur la ligne des 1750 heures d'ensoleillement par an, alors que le nombre d'heures d'équivalent plein soleil y est proche de 1100 heures.

Il faudrait aussi tenir compte de l'albédo du sol, c'est-à-dire de son pouvoir de réflexion de la lumière. Lorsqu'une installation est environnée de neige par exemple, donc d'un environnement très réflexif, la production d'une installation augmente parce qu'elle récupère une petite partie de la lumière réfléchie par la neige alentour. Mais cette variable n'est pas facile à quantifier et se trouve, de fait, incluse dans le nombre d'heures d'équivalent plein soleil.

Avant de s'équiper en panneaux photovoltaïques, il est intéressant de savoir ce qu'on peut en tirer au lieu géographique concerné. Pour cela, la Communauté Européenne a mis en ligne un logiciel gratuit qui permet à tout citoyen de l'Union où qu'il se trouve dans la Communauté de connaître la production d'électricité annuelle en kWh dont il bénéficiera3. Après quelques essais pour se familiariser avec ce logiciel, on découvre qu'à Liège on peut obtenir 840 kWh/kWc/an, Hambourg 870, Colmar 940, Rouen 950, Munich 950, Arcachon 1100,Chamonix 1110, La Rochelle 1140, Agen 1150, Montélimar 1280, Perpignan 1290, Eraklion Crête 1310, Madrid 1400, Cannes 1465, Séville 1470, Malte 1480, Faro Portugal 1550.

Marché mondial :

Depuis plusieurs années, les installations de panneaux photovoltaïques sont accélérées par des programmes nationaux offrant des incitations financières telles que des tarifs de rachats bonifiés de l'électricité produite pour le réseau public, notamment en Allemagne, Japon, Espagne, É.-U., Australie, France et dans d'autres pays (mais souvent à des conditions particulières).

En 2006, les nouvelles installations solaires photovoltaïques ont représenté, dans le monde, une puissance de 1500 MW , portant la totalité des installations mondiales à 6700 MW . Le Japon (1750 MW) , l'Allemagne (3063 MW) et les États-Unis (610 MW) représentent ensemble 81 % du marché mondial. Les installations connectées aux réseaux (sans stockage de l'électricité) représentent la majorité des nouvelles installations

La technologie photovoltaïque présente des possibilités de réduction de coûts beaucoup plus grandes que toutes les autres. De plus, il faut tenir compte des économies si elle remplit une seconde fonction (toiture, brise soleil, ...), et des économies sur le réseau électrique qui pourraient être permises par une installation décentralisée. Ces facteurs donne un plein avenir à cette technique

Puissances installées photovoltaïque

Différentes puissances cumulées installées fin 2007 :

• monde 9 400 MW
• Europe 4 690 MW
• Allemagne 3 850 MW
• Japon 2 150 MW
• États-Unis 840 MW
• Espagne 516 MW
• France 60 MW (à confirmer)

La prévision mondiale pour 2008 est de 13.500 MW

aérothermie particuliers
aérothermie professionnels
aides financières et fiscales
aides financières et fiscales pro
solaire collectivités mairies
durabilité du photovoltaïque
menu solaire
prêts financement
producteur d'électricité
producteur d'électricité éolienne
producteur d'électricité pro
refsolaire
revenu photovoltaïque ferme agricole
revenu photovoltaïque particuliers
solaire thermique
étude revenus photovoltaïque toiture solaire
devis photos électricité solaire