Carnaval de Nice 2009

Nice est réputée pour son carnaval  ses nombreux défilés et concerts.

   500 000 niçois de souche ou de coeur font aujourd'hui de l'ancienne Nikaïa la cinquième ville de France. Son économie dynamique et florissante contribue à placer Nice au deuxième rang touristique de France après Paris : 4 millions de visiteurs chaque année. Autant dire que l'expérience des niçois dans le domaine de l'accueil est inégalable et les infrastructures de la ville en témoignent : un aéroport international, un Palais des Congrès réputé au niveau mondial et élu meilleur Palais des Congrès d'Europe plusieurs années de suite.

NICE : VOCATION TOURISME

Les chiffres liés au tourisme niçois

     La place Massena

     Le musée Matisse

     Le vieux Nice

Les chiffres lies au tourisme azuréen

La Riviera Côte d'Azur correspond au département des Alpes-Maritimes, incluant la Principauté de Monaco. Sa population permanente dépasse le million d'habitants, dont 12% sont de nationalité étrangère. Les données portent sur la fréquentation touristique, à l'exclusion des séjours effectués par nuitée dans le département et des croisiéristes en escale.

Fort potentiel de matière grise

Enseignement supérieur

Le niveau de qualification de l'ensemble de la population active locale est élevé : plus de 35% dispose d'un baccalauréat ou d'un diplôme d'enseignement supérieur.

L'aire urbaine de Nice Côte d'Azur forme chaque année plus de 35 000 étudiants à l'Université de Nice Sophia Antipolis, dans les grandes écoles d'ingénieurs et de commerce.

Quartier d'affaires de l'Arenas

L'Eglise du saint-Sépulcre

L'académie de Nice détient la palme de la croissance rapide : l'université a augmenté ses effectifs de plus de 60% en 15 ans et ambitionne de dépasser les 40 000 étudiants en 2010.

Recherche

Cliquer et agrandirPromenade des Anglais
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapLa promenade des Anglais à Nice

Cliquer et agrandirPort Lympia dans Nice
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapLes bords de la Méditerranée et le port Lympia.

L'ensemble des grands acteurs de la recherche publique est présent dans les Alpes-Maritimes : CNRS, INSERM, INRIA, l'INRA et ADEME.

Les antennes locales du CNRS (37 laboratoires) et de l'INSERM (12 laboratoires) constituent le pôle fédératif de recherche le plus important de l'Hexagone après l'Ile-de-France.
950 millions d'euros sont investis chaque année dans la recherche publique et privée dans les Alpes-Maritimes.
Le département compte 3 300 chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants dans la recherche publique et 8 000 personnes travaillent dans la recherche et le développement au sein du secteur privé.
Les centres de recherche bénéficient d'un environnement de qualité (sites, climat, culture, éducation) qui favorise la création et l'innovation des meilleurs spécialistes des technologies de l'information et des sciences du vivant.

Territoire d'excellence internationale

Une ouverture internationale comparable aux capitales européennes

L'aéroport international de Nice Côte d'Azur, deuxième en France, est en liaison directe avec 97 destinations réparties dans 28 pays du monde entier, dont 30 dessertes quotidiennes en Europe.

Cliquer: agrandirQuartier d'affaires Arenas
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapLe quartier d'affaires de l'Arenas

Cliquer et agrandirL'aéroport de Nice
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapNice représente la deuxième destination française pour le tourisme d'affaires international.

L'aéroport place Nice Côte d'Azur à moins de 2 heures des grandes métropoles européennes. La liaison Nice-New York est également desservie au quotidien.

500 000 habitants (1 million sur toute la métropole Côte d'Azur)

De puissantes infrastructures ouvertes sur l'international

Un savoir-faire et un équipement complet en matière d'accueil

Le département bénéficie de la plus importante concentration de Palais des Congrès en Europe: il en existe 14 répartis entre Antibes-Juan-Les-Pins, Cannes, Grasse, Mandelieu, Menton, Monaco et Nice.

Le Vieux Nice et son histoire

Le Vieux Nice, que ses habitants nomment plutôt la "Vieille Ville" (Vièia Vila), est la partie ancienne de la capitale azuréenne.Ce quartier aux ruelles étroites typiques est jalonné de nombreux commerces traditionnels ou "tendance" mais aussi de restaurants, de cafés et de pubs.

   Le port Lympia

Une balade dans la Vieille Ville vous permettra de retracer l’histoire de Nice et de découvrir le magnifique marché du Cours Saleya qui s’y tient le matin.

   La place Massena de Nice

Le Vieux Nice, qui est un quartier typique très prisé des touristes, se trouve entre la colline du Château à l'est et la Place Masséna à l’ouest. Il est bordé par le quai des Etats-Unis et le bord de mer au sud et la Place Garibaldi au nord. Ce quartier est desservi par deux arrêts de la ligne 1 du Tramway : Opéra - Vieille Ville et Cathédrale - Vieille Ville.

Le Palais des Congrès Nice-Acropolis accueille chaque année 500 000 participants sur 180 manifestations, dont 130 de dimension internationale.

Découvrir Nice et sa culture

La ville que ses habitants surnomment Nissa la Bella est nichée au fond de la Baie des Anges, abritée par un amphithéâtre de collines et appuyée au massif du Mercantour. En plus de ses atouts naturels, une situation géographique exceptionnelle et plus de 300 jours d'ensoleillement par an, Nice s'est construite au fil du temps un patrimoine architectural et culturel, des parcs et jardins qui lui valent la place de deuxième ville touristique française après Paris. Nice s'est également portée candidate au titre de Capitale Européenne de la Culture pour 2013.

Nice est une ville de tradition, cependant, il faut retrouver Nice comme elle est, une ville de paradoxes savamment dosés, chargée d'histoire et de modernisme, alliant patrimoine architectural et sauvegarde de la nature, culture et sport... En résumé, une destination dynamique et oxygénante ! Nice est un point de départ pour des voyages à thèmes et une multitude de plaisirs et d'émotions. Elle est composée de promenades baroques, d'itinéraires russes, de parcours gustatifs, de pratiques sportives... et de toutes les possibilités offertes intra-muros !

Mais la ville va au-delà de ses galets et de ses collines. Elle est encore la mer avec ses fonds marins, le sanctuaire international des mammifères marins, les îles à portée de bateau. Nice est également l'écrin des monts qui cerne la Baie des Anges sertis de montagnes où la faune et la flore sont protégées, là où de grandes randonnées à pieds, en VTT sont prévues et des haltes dans les villages du Haut-Pays indispensables.

Voir les loups et les baleines après une visite de la vieille ville et un détour dans l'un de ses musées représente une autre vision de Nice plus vivifiante et surtout plus proche de son identité actuelle.

Les sites incontournables

L'image de marque de la ville est indissociable de la Promenade des Anglais, lieu mythique qui n'était à l'origine qu'un sentier littoral construit à l'initiative d'un anglais en 1820. La « Prom » telle qu'on la connaît aujourd'hui fut inaugurée en 1931 par le Duc de Connaught, un des fils de la Reine Victoria. Plus intimistes et authentiques, les ruelles du Vieux-Nice méritent également une visite et recèlent plusieurs bâtiments dignes d'intérêt. Dans la rue Saint-François de Paule, vous découvrirez ainsi le bâtiment de l'Opéra de Nice un exemple caractéristique du style Second-Empire inauguré en 1885. La Place Rossetti où s'étendent terrasses de restaurants et de glaciers est le coeur du Vieux-Nice. S'y trouve également l'un des plus beaux édifices religieux de la vieille ville, la cathédrale Sainte-Réparate. Chaque matin de la semaine (sauf le lundi réservé aux brocanteurs), le Vieux-Nice est le cadre d'un marché aux fleurs très réputé, installé sur le Cours Saleya. Le patrimoine architectural du Vieux-Nice témoigne enfin de l'esprit du baroque dont la ville a gardé l'empreinte : le plus célèbre des palais du Vieux-Nice est le palais Lascaris situé au 15 de la rue Droite.

Entrée du chateau de Barla

Les vestiges d'une histoire mouvementée

Le Jardin des Arènes de Cimiez présente les vestiges de l'occupation du site à l'époque gallo-romaine : des arènes partiellement conservées où se tiennent aujourd'hui des animations culturelles, ainsi qu'un champ de fouilles dont l'exploitation a donné naissance à un musée archéologique. Sur la colline du Château, il ne subsiste de l'édifice, qui lui a donné son nom, que quelques pans de mur. En revanche, le site aménagé en parc fleuri incluant une cascade artificielle offre un panorama unique sur la ville de Nice et ses environs.

La vue depuis les jardins de Cimiez
Boulevard du Tzarevitch, une église orthodoxe à l'architecture exceptionnelle témoigne de la présence de la communauté russe à Nice depuis le XIXème siècle. Cet édifice, inauguré en 1912, est couronné de six coupoles à bulbe et cache des trésors, de boiseries, de fresques et d'icônes.

Les espaces verts

Nice se distingue aussi pour ses 300 hectares de parcs, jardins, forêts communales et espaces verts. Le Jardin du Monastère de Cimiez est un lieu de paix où s'épanouit une multitude de variétés de fleurs, dont une très belle roseraie. Le site offre également une vue exceptionnelle sur la mer et la colline du Château. La ville s'enorgueillit également d'un parc floral, le Parc Phoenix, qui possède la plus grande serre du monde. Ce fantastique espace de découverte de la flore s'étend sur 7 hectares.

Les manifestations les plus célèbres

Carnaval de Nice 2009.
Plusieurs manifestations culturelles sont organisées chaque année par la ville de Nice. Le Carnaval de Nice, qui se tient en février-mars, est sans doute l'attraction la plus connue dans le monde. Défilés de chars et de grosses têtes et batailles de fleurs rythment la vie niçoise pendant deux semaines. La plus ancienne fête du folklore niçois est la Fête des « Mais » qui se tient chaque dimanche du mois de mai dans les jardins et les Arènes de Cimiez. Ce lieu est également le cadre du grand événement musical de l'année : le Nice Jazz Festival. Au mois de juillet, les musiciens les plus prestigieux et des artistes de divers horizons s'y produisent pour le plus grand plaisir des amateurs.

Les moyens d'accès

S'il est intéressant de venir à Nice par avion – on embrasse d'un seul coup d'oeil l'ensemble de l'agglomération, ce qui fait son caractère – l'arrivée en train a aussi son charme : après avoir traversé des paysages maritimes sauvages, on passe en revue le paysage somptueux de la Riviera avant de se retrouver en plein coeur de Nice.

En voiture, on a bien sûr toute latitude : les petites routes, les nationales ou l'autoroute qui vous mèneront au coeur du quartier où vous désirez vous rendre (de « Nice – Promenade des Anglais » à « Nice – Est » : cinq sorties sont aménagées sur l'autoroute de contournement). Quant à la mer… elle reste la voie royale … avec cette joie indicible que ressent tout navigateur lorsque la ligne d'horizon se rompt soudain sur un point et que ce point, petit à petit va devenir Nice, blanche et opalescente le matin, mauve et rose l'aprèsmidi.

Par avion : Construit sur la mer, l'aéroport est situé à moins d'un quart d'heure du coeur de Nice.
Porte d'entrée sur la Côte d'Azur, l'Aéroport Nice Côte d'Azur est plus que jamais au coeur de la croissance économique des Alpes-Maritimes et son impact va bien au-delà des frontières de la région. Les infrastructures mises en place font du deuxième aéroport de France, un pôle d'activité résolument moderne, sécurisé, intégré au développement et à l'harmonie du département. Au départ de Nice : 51 compagnies régulières, 96 destinations et 29 pays sont proposés aux passagers. Nice relie les principales métropoles européennes, l'Afrique du Nord, le Moyen Orient et le continent américain quotidiennement.

Par route : Nice est reliée aux grandes métropoles européennes par un important réseau d'autoroutes. La ville est desservie par l'autoroute A8 « La Provençale », en provenance d'Aix-en-Provence à l'ouest et de la frontière italienne à l'est. À titre indicatif, il faut compter environ 9 h pour effectuer un trajet Paris-Nice par autoroute.

Par train : La SNCF assure 11 liaisons régulières en provenance de l'étranger et 20 liaisons quotidiennes depuis les villes françaises les plus importantes. Le T.G.V. relie quotidiennement Paris à Nice.
Un service « autotrain » fonctionne entre les grandes villes françaises : les véhicules sont acheminés en même temps que leurs propriétaires qui voyagent en train-couchettes, sauf pour Paris.

L e s  m a r c h é s  d e  N i c e

Le marché aux épices

Le marché aux poissons

Le marché aux poissons

Le marché aux fleurs

Les olives de provence

Le marché de la place Saleya

Résidence de tourisme d'affaires et étudiants en LMNP Bouvard, au centre de Nice dans les Alpes-Maritimes 06
Documents et informations non contractuels. Susceptible de modifications sans préavis. © CIFB 2009