papillotes nougat

Coeur de la Drôme Provençale, avec ses allées piétonnières où l'on s'attarde en terrasse tard le soir, la capitale du nougat est le royaume de l’art de vivre.
A ne pas manquer: les balades dans les vieux quartiers, une petite visite à la maison Diane de Poitiers, l’Hôtel du Puy Montbrun, la Collégiale Sainte Croix, Porte Saint Martin..... sans oublier bien sûr le Château Adhémar, centre d'art contemporain, le palais des Bourbons ou, pour les plus gourmands, les nougatiers.
Quant au Musée de la Miniature, il se laisse regarder pour l’intérêt que l’on peut porter à l’infiniment petit.

Aux portes de la Provence, Montélimar conjugue le charme de la Drôme provençale et l’attractivité d’une ville en plein essor. Réputée pour la richesse de son terroir, la « cité du nougat » vous accueille dans un cœur de ville entièrement piétonnier, où les lumières du sud dialoguent avec la pierre multiséculaire. Vestiges, monuments, églises, musées, hôtels particuliers, fontaines, ancienne caserne réhabilitée… une histoire millénaire a laissé ici bien des richesses, dont Montélimar puise un certain art de vivre : terrasses ombragées, marchés de Provence, vitalité de l’artisanat et du commerce, gastronomie de choix, …

Montélimar ouvre les portes de la Provence,

Située au carrefour des régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon, Montélimar avance vers l’avenir avec audace. Depuis plusieurs années, le bassin montilien attire de nouvelles entreprises, de nouveaux habitants et change de visage en profondeur tout en préservant son patrimoine et son identité. Jeune, sportive, citoyenne, voilà une ville qui marche dans son siècle d’un pas décidé et qui invite à venir en découvrir tous les trésors.

Bordée par les arpents de vigne dont les grands crus régalent les palais, parfumée par les champs de lavande, Montélimar bénéficie d'un climat méridional.

Lorsque l'on se rend pour la première fois à Montélimar, le patrimoine architectural et l'histoire de la ville à coutume de charmer le visiteur.

Un cadre de vie très plaisant !

Cliquer pour agrandirLavande en Drôme Provençale
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapLa Drôme Provençale est un jardin extraordinaire

Sa vie culturelle, foisonnante, est animée par tous les genres artistiques : cinéma d'art et d'essai, cafés littéraires, arts plastiques, spectacles vivants, festival, musique… et son Musée de la Miniature ; toute l'année Montélimar vit ainsi au rythme des événements culturels.
Événement unique en France, un grand banquet républicain réunit par ailleurs tous les deux ans près de 3 000 convives. Un déjeuner insolite qui est très prisé des Montiliens.

A 1h30 de plusieurs métropoles régionales (Lyon, Grenoble, Marseille), voisine des Gorges de l'Ardèche, au pied du Vercors et déjà méridionale, Montélimar bénéficie d'une position géographique stratégique en plein coeur de l'Europe.
Son développement économique et le nombre des nouveaux arrivants témoignent de l'intérêt que suscite Montélimar.

Mais le développement de Montélimar se réalise aussi avec une attention toute particulière portée à son cadre de vie. La ville investit massivement pour améliorer les équipements sportifs et culturels, les écoles, les services à la population…
Tous les nouveaux projets sont réalisés avec des normes de hautes qualités environnementales dans un souci permanent d'améliorer toujours le bien-être des habitants.

Montélimar, l'attractivité d'un territoire

Depuis plusieurs années, Montélimar connaît un fort développement démographique, économique et urbain. Cette attractivité traduit la réussite d'un territoire qui conjugue ses atouts pour créer une dynamique de développement cohérente et respectueuse de son cadre de vie.

Un positionnement stratégique

positionnement stratégique

Depuis l'époque romaine, Montélimar bénéficie d'une position stratégique au coeur de la vallée du Rhône qui en fait aujourd'hui un véritable carrefour d'activités européen.
Deuxième ville de la Drôme avec 35 000 habitants, Montélimar rayonne sur un bassin de vie de 120 000 habitants, entre la Drôme provençale et l'Ardèche. À mi-chemin entre Lyon et Marseille, la ville est desservie par l'autoroute A7, les nationales 7 et 102, le train en centre-ville et le TGV à Valence, qui met Paris à 2 h 50. L'aéroport de Valence est situé à 50 kilomètres.

Au carrefour des régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, Montélimar séduit en raison de son ensoleillement exceptionnel (270 jours de soleil par an) et de son environnement privilégié aux portes de la Provence, à égale distance des stations de ski et des bords de mer.

Une croissance démographique et économique

Cliquer et agrandirLe théâtre de Montélimar
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapLa ville dispose de nombreux équipements : musée, théâtre, médiathèque...

Grâce à ses différents atouts, Montélimar accueille 700 nouveaux habitants par an, 1 000 à 1500 si l'on prend en compte l'ensemble du territoire intercommunal. Depuis 1990, la population croît d'environ 2 % par an, avec une proportion notable d'actifs nouveaux, évalués à 11 000 ménages. Conséquence : le marché de l'immobilier résidentiel est dynamique, en locatif comme en accession.

Cette vitalité démographique, alliée au volontarisme de la ville et de la communauté de communes en matière de développement économique, se traduit par une forte hausse des demandes d'implantations d'entreprises, au nombre de 200 chaque année. De grandes enseignes choisissent de s'installer à Montélimar, à l'instar de Würth International, leader mondial de la fourniture de fixation, de Easydis, de Carrefour et bientôt de Décathlon. Montélimar compte plus de 300 hectares consacrés aux investisseurs. Pour la seule année 2006, plus de 100 hectares ont été sollicités pour des acquisitions foncières, avec une demande de location de locaux d'activités à hauteur de 36 000 m².

Cette attractivité concerne tous les secteurs d'activités et contribue ainsi à la diversité du bassin économique local : le commerce et l'artisanat représentent 46 %, l'industrie 25 %, les services aux entreprises 18 %, et la logistique et le transport 11 %.
Ce mouvement confirme les études démographiques sur les déplacements de population vers le Sud de la métropole, suivis par les entreprises.

Des perspectives de développement

Grâce aux flux migratoires et à l'arrivée de nouvelles entreprises commerciales, la zone de chalandise de Montélimar ne cesse de s'étendre. Avec 132 000 habitants, elle est aujourd'hui 2 fois supérieure à la moyenne des villes de même envergure. 2 000 entreprises et 4 000 activités industrielles, artisanales ou commerciales sont aujourd'hui installées sur le territoire montilien.

Le quartier Saint-Martin

Exemples des projets en cours sur le quartier Saint Martin.

maison des services publics

La maison des services publics totalisera 10.000 m²

Création d'un parking souterrain


 

Afin de poursuivre son développement, la Ville et la SAEM Montélimar Développement, aménagent plus de 300 ha de zones d'activités supplémentaires. Les indices économiques évaluent à plus de 1 000 le nombre d'emplois qui seront créés dans les nouvelles ZAC au cours des trois prochaines années.

Sur 76 hectares, la nouvelle ZAC Portes de Provence accueille un pôle d'activités diversifiées avec un village automobile, une zone logistique, un parc commercial et un tissu de plusieurs PME-PMI.

La ZAC Fortuneau, à l'origine sur 10 hectares, s'agrandit de 150 % avec la création attendue d'une centaine d'emplois. Y sont notamment déjà implantés le groupe de logistique Mazet, l'entreprise de cartonnage Autajon, et la société de nougat Gerbe d'Or. Dernière-née des zones d'activités, le Parc des Léonards accueillera sur 9 hectares des entreprises à caractère industriel. 47 % des surfaces sont déjà réservées.

Pour encourager l'essor des zones d'activités tout en préservant un centre-ville dynamique, Montélimar a choisi d'engager une procédure FISAC, en lien avec le Ministère des PME-PMI, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions Libérales.

Ce programme global de développement repose sur un choix politique clair : faire du centre-ville la seule véritable galerie marchande de Montélimar, en agissant sur les problématiques urbaines et commerciales du centre ancien. Un projet qui vise à allier modernité et défense de son terroir en créant un véritable pôle d'équilibre artisanal et commercial entre le centre et la périphérie.

Télécharger la documentation

Le quartier Saint-Martin

Cliquer et agrandirLe quartier Saint-Martin
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapLa sculpture "La Drôme" dans le quartier Saint-Martin

L'avenir de la ville, c'est aussi le projet urbain de Saint-Martin, une ancienne caserne militaire de 8 hectares transformée en un nouveau quartier attractif et contemporain.
C'est ici qu'est édifiée notre Résidence La Résidence hôtelière de tourisme d'affaires ou pour étudiants à Montélimar dans la Drôme (26). Le quartier Saint-Martin profite d'une architecture paysagère.

A deux pas du centre ancien, le nouveau quartier Saint-Martin est en train de naître. Ce grand projet de reconversion urbaine s'apprête à donner une nouvelle envergure à Montélimar en étendant la surface de son centre-ville et en renforçant l'attractivité de l'agglomération.

Point de départ du nouveau quartier Saint-Martin, la ville de Montélimar participe à l'opération de réhabilitation de l'ancienne caserne militaire pour un investissement évalué à près de 40 millions d'euros. Dans son désir de préserver au mieux le site tout en lui donnant une seconde vie, la ville et la SAEM Montélimar Développement ont établi leur projet en s'appuyant sur une large consultation de la population. Par sa qualité, la création de la ZAC Saint-Martin a attiré plus de 76 millions d'euros d'investissements privés supplémentaires. L'émergence de ce nouveau quartier (8 hectares) va étendre d'un tiers la surface du centre-ville et offrir un rayonnement supplémentaire à Montélimar.

Cliquer et agrandirL'ancien quartier Saint-Martin
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapL'ancien quartier Saint-Martin de Montélimar

Les constructions les plus emblématiques de la caserne sont préservées et incorporées au nouveau quartier Saint-Martin, conformément aux avis de l'architecte des Bâtiments de France.

Associé à une architecture paysagère, Saint-Martin est appelé à devenir un véritable pôle urbain, économique, culturel et social. Mêlant tradition et modernité, patrimoine et art contemporain, goût et senteurs, il se présente comme un atout indéniable pour le développement de la ville.

La ville de Montélimar

Un patrimoine préservé

Montélimar marque l'entrée en Drôme Provençale. Ses produits authentiques du terroir (nougat, lavande, fruits, vins, picodon...) en font une ville de goût, et ses vestiges une ville d'histoire.

Cliquer et agrandirLe château des Adhémar
Navigation = Flèches, barre-espace, EchapLe château des Adhémar à Montélimar

Le centre ancien, bordé par les allées Provençales, abrite un coeur de ville préservé et entièrement piétonnier, dans lequel se marient commerces et artisanat, sans oublier des marchés typiques de la Provence. De nombreux édifices - parmi lesquels le célèbre château des Adhémar et la Maison Diane de Poitiers - hôtels particuliers, places, temple, église, chapelles... jalonnent la ville et rendent compte de son important passé historique.

Le nougat

Au pays des gourmands, nul n'ignore que Montélimar est le berceau du nougat. Issu du latin « nux gatum », qui signifie tourteau de noix, le mot est apparu pour la première fois en 1694. Au XVIIe siècle, l'introduction d'amandiers dans la région montilienne par Olivier de Serre livra la recette définitive : un mélange de sucre, de miel, d'amandes, de vanille et de blancs d'oeuf qui donne à la friandise un aspect compact et homogène.
Remis en cadeau à chaque visite princière, le nougat vit sa renommée traverser rapidement le pays. Montélimar se spécialisa alors dans sa fabrication et devint une halte gourmande de choix. Désormais indissociable de sa ville d'origine, la friandise dépasse aujourd'hui les 3.000 tonnes de production par an et s'exporte partout en Europe. Les fabriques traditionnelles ont été conservées, à l'instar de la maison Arnaud Soubeyran, créée en 1837 et que l'on peut visiter. Plusieurs nougateries jalonnent par ailleurs le centre-ville.

Une ville « où il fait bon vivre »

Le jardin public

Nougats

Rues anciennes

Pour le bien-être de ses habitants, Montélimar poursuit un programme de modernisation de ses infrastructures et propose des services et des animations au quotidien.
Enjeu majeur, le développement durable est au coeur des actions municipales. Depuis 2005, l'objectif « Ville propre » a été adopté afin de promouvoir le tri sélectif et de nombreux projets urbains sont menés avec des normes de haute qualité environnementale. Montélimar dispose également du label « 3 fleurs » qui récompense depuis plusieurs années la qualité de ses espaces verts.

La commune, qui a accueilli le Tour de France en 2006, compte des équipements sportifs de niveau international (espace omnisports, piscine olympique, piste internationale de BMX). Pour rendre la ville plus facile à vivre pour tous, une commission spéciale travaille avec les associations et favorise l'accessibilité des personnes à mobilité réduite. La Ville de Montélimar développe aussi des services de proximité, à l'image du guichet unique créé afin de faciliter les démarches des familles.

Les amateurs d'art et de culture ne sont pas en reste : Musée International de la Miniature, expositions d'art contemporain, Musée Ephémère, Cafés Littéraires, festival Voix & Guitare, Montélimar Couleur Lavande... Toute l'année, Montélimar vit au rythme de grands rendez-vous et assure la diffusion d'une offre culturelle foisonnante.

Les moyens d'accès

La ville est située dans le sillon rhodanien, ce qui lui procure un accès facile à de nombreuses infrastructures.

Par avion : L'aéroport de Valence est situé à 50 kilomètres de Montélimar.

Par Route : La ville est située à l'intersection de la Route Nationale 7 (Lyon-Valence / Avignon-Aix) et de la Route Nationale 102 (Aubenas-Le Puy-Clermont), une des principales voies de traversée du Massif Central. Elle est desservie également par l'autoroute A7.

Par train : Depuis la mise en place de la desserte par TGV, 4 allers-retours quotidiens vers Paris sont assurés. La mise en service de la ligne TGV Méditerranée en juin 2001 a vu naître une desserte spécifique à la Vallée du Rhône, desservant Valence-Ville, Montélimar, Orange, Avignon-Ville, Arles et Miramas, puisque les TGV pour Marseille et Montpellier circulent maintenant sur une voie dédiée à quelques kilomètres à l'est de la ville.
Le projet d'une nouvelle gare TGV à Allan, à proximité immédiate de Montélimar et prévue à l'échéance 2012, aura un impact considérable sur l'agglomération.

Réduction d’impôts Résidence de tourisme d'affaires et étudiants en LMNP Amendement BOUVARD-Censi au quartier Saint Martin, centre de Montélimar dans la Drôme (26)
Documents et informations non contractuels. Susceptible de modifications sans préavis. © CIFB 2009